Statut de l’arbitrage, ça bouge !

Lors de la dernière assemblée générale de la LGEF, le 9 juin dernier, les clubs présents ont adopté de nouvelles dispositions sur le statut de l’arbitrage (photo fff.fr). Les obligations seront renforcées notamment pour le Régional2 et le régional3.

Fusion des ligues oblige, l’harmonisation des différents statuts est devenue un passage obligé, d’autant que les compétitions sont désormais les mêmes pour tout le monde au sein de la LGEF. Globalement le texte adopté le 9 juin dernier ne constitue pas une révolution, surtout pas pour les clubs lorrains pour lesquels rien ne change. Le vrai changement intervient pour les clubs de Régional2 et Régional3 de Champagne/Ardenne et d’Alsace dont le statut sera renforcé : 4 arbitres obligatoires dont un adulte au moins en R2, 3 dont un adulte en Régional3.

Sauf que les clubs de Régional3 sont désormais beaucoup plus nombreux. La réforme des compétitions seniors a fait passer le nombre de clubs de 120 à 204 en R3. « C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a fallu faire évoluer le texte », indique Marc Hoog, le président de la commission du statut. « Le besoin d’arbitres va augmenter et nous sommes tenus d’être en mesure de couvrir toutes les rencontres ».

Le texte adopté donne un peu de temps aux clubs pour se mettre en conformité, car l’application ne sera effective que la saison prochaine. Une notification sera faite aux clubs qui bénéficieront encore de toute la saison suivante pour se mettre en conformité. Il est néanmoins fortement recommandé aux clubs de se pencher sur ce dossier dès la rentrée prochaine pour de ne pas se retrouver dos au mur, en contactant leur centre de gestion afin de vérifier la date des formations de nouveaux arbitres qui ont parfois lieu en début de saison.

Par Stéphane Heili

Articles les plus lus dans cette catégorie