Module Handicap : ça commence !

Publié le 12/10/2018

Le module handicap, une formation destinée aux licenciés de la FFF qui vise à sensibiliser les éducateurs sur les différents handicaps et sur la pratique du football pour les personnes à mobilité réduite, était en phase de test à Strasbourg, ces deux derniers jours (photo Jimmy Gedik). L’occasion de revenir sur cette formation avec Philippe Dumas, cadre technique auprès de la Direction Technique Nationale (DTN).

« On ne peut pas dire à une personne handicapée : le foot ce n’est pas pour toi », affirme Philippe Dumas. C’est l’objectif de ce module handicap : donner une meilleure connaissance au grand public des problèmes liés à l’handicap, afin d’avoir un échantillon pratique pour accueillir les personnes à mobilité réduite dans les clubs ou de les orienter si l’accueil n’est pas possible. « C’est un projet initié depuis l’année dernière, nous l’avons construit avec les membres de la FFSA (Fédération Française du Sport Adapté). Nous avons travaillé avec Lucas Ignatowicz (cadre technique de la LGEF) depuis 8 mois pour préparer la formation. Nous sommes aujourd’hui dans la première expérimentation de celle-ci. Une autre formation aura lieu dans les Hauts-de-France le mois prochain, pour finaliser la formation et la proposer à partir de la saison prochaine au niveau national ». Des éducateurs alsaciens, lorrains et champardennais étaient présents à Strasbourg pour suivre ce module : « je suis très heureux au nom de la DTN d’avoir fait cette formation ici, avec des personnes très compétentes ».

La formation, qui durera 16h, sera centrée sur la pratique et permettra de développer les compétences des éducateurs pour leur intervention. « Mais c’est aussi des rencontres extrêmement riches » souligne Philippe Dumas qui poursuit : « avec cette formation, le regard que l’on porte sur ces personnes changent. Nous avons eu la chance de rencontrer des sportifs comme Julien Rott, (joueur de l’équipe de France de football adapté) ou encore Mireille Loeffler, (joueuse de l’équipe Cecifoot de Schiltigheim et qui fait le métier d’accordeur de pianos) qui ont eu un témoignage très fort et cela désacralise les idées et les représentations que l’on peut avoir d’un sportif handicapé », conclut Philippe Dumas.

Jimmy Gedik

Par Olivier Teissère

Articles les plus lus dans cette catégorie