Focus Emploi : convention Profession Sport – LGEF

Dans la logique de structuration des clubs, la création d’un poste salarié peut apparaître comme une réponse à un besoin. Retour sur la récente signature de convention entre la Ligue de football et Profession Sport et Loisirs dans le Grand Est : que signifie ce partenariat pour les clubs de football ? Bernard Feldmann, directeur de Profession Sport, nous éclaire. Entretien…

Quel est l’objectif de cette convention ?
Bernard Feldmann : Nous avons l’expérience et la compétence dans l’accompagnement à la fonction employeur. Nous proposons de l’accompagnement administratif : rédaction du contrat de travail, fiches de paie, déclarations sociales, etc…et informons régulièrement les associations qui font appel à nos services. L’aide administrative proposée par Profession Sport est facturée 234€ par an et par salarié. Ce partenariat sera sans nul doute une plus-value qui saura être appréciée par les clubs de football.

Aujourd’hui, si le projet est là, se pose la question des finances…combien coûte l’emploi ?
Un emploi à temps plein que ce soit dans le domaine sportif, administratif ou autre, coûte environ 24 000€ annuels toutes charges comprises pour un salaire de 1350 euros net. Des solutions existent pour faire baisser le coût restant à charge : financement par les aides publiques liées au poste (aide CNDS, aide Région) ; et surtout, la mutualisation : l’emploi partagé avec une ou plusieurs autres structures. Un exemple ? Une personne embauchée à temps plein qui va réaliser une mission d’accompagnement périscolaire pour la collectivité sur un mi-temps et des fonctions d’encadrement sportif pour le club de football sur l’autre moitié. Reste aussi la possibilité de l’emploi à temps partiel.

Le gouvernement a annoncé la fin des emplois aidés, que doivent faire les clubs qui en disposent actuellement ?
Aujourd’hui, il faut complètement oublier les aides liées à la personne (emploi aidé, emploi d’avenir, etc…). Ce type d’aide est voué à disparaître à court terme et l’emploi associatif sportif n’est absolument pas dans les priorités de l’État (les priorités sont l’urgence sociale, la sécurité et l’éducation). Si vous avez un emploi aidé de type CAE/CUI, l’aide est maintenue jusqu’à la fin de la période signée avec Pôle Emploi, mais elle ne sera probablement pas renouvelée, même si certains acteurs se mobilisent aujourd’hui pour changer la donne. Dans tous les cas je conseille aux clubs concernés de tout de même réaliser le bilan avec le salarié et de prendre contact avec le référent Pôle Emploi.

Que faut-il faire, en premier lieu, si on souhaite se lancer dans la démarche ? Prenez contact avec votre référent qui saura vous orienter. Des réunions seront organisées sur chaque territoire en présence des référents de Profession Sport d’ici fin 2017.

Propos recueillis par Sophie Gervason


Vos référents emplois de la LGEF :

Par Stéphane Heili

Articles les plus lus dans cette catégorie