Vingt ans après, un an avant…

Reims a accueilli ce mercredi 21 mars le trophée de la Coupe du Monde (autour de Kim Duntze, adjointe aux sports de la ville de Reims et Albert Gemmrich, président de la LGEF) qui se tiendra en Russie en juin. Un peu plus d’un an avant une autre coupe du Monde, celle des féminines dont six matchs sont prévus dans la métropole marnaise.

Le Trophée de la Coupe du Monde 2018, qui se tiendra cet été en Russie, a fait un détour par Reims, seule ville de province parmi toutes celles choisies dans le cadre du Trophy Tour. Plusieurs centaines de personnes se sont déplacées pour admirer le trophée et se prendre en photo avec. L’occasion, aussi, pour l‘adjointe au maire à la jeunesse et au sport de la Ville de Reims, Kim Duntze, et le Président de la Ligue Grand Est de Football, Albert Gemmrich, de se rencontrer pour un moment de convivialité et ainsi revivre la liesse populaire vécue en 1998. Cet évènement était aussi le moment pour parler de la Coupe du Monde Féminine 2019. Un avant-goût de deux compétitions qui réuniront tous les amoureux du ballon rond.

La LGEF et la ville de Reims ensemble

Ce mercredi midi, lors de la conférence de presse qui s’est tenue aux halles de Boulingrin, Albert Gemmrich et Kim Duntze ont appuyé leur volonté d’œuvrer ensemble afin que la région accueille dans les meilleures conditions les 6 matchs du Mondial féminin 2019 qui auront lieu au Stade Auguste-Delaune. « Il est question de faire les choses ensemble, de mettre une vraie cohésion, nous sommes en contact avec le District de la Marne et le président de la LGEF. Nous essayons de palier aux contraintes mentionnées dans le cahier des charges. Par exemple, en termes d’images et d’évènements, nous essayons d’être tous mis en valeur sur les mêmes évènements. C’est un travail qui se fait ensemble pour promouvoir une belle image du football dans le Grand Est », a expliqué Kim Duntze.

Le président de la LGEF, Albert Gemmrich, a ajouté qu’ils travaillent « ensemble avec la ville de Reims et le District de la Marne, mais aussi avec les autres districts du Grand Est. Pour nous, la Coupe du Monde Féminine est un véritable tremplin pour appuyer encore plus nos efforts sur le foot féminin. Il est très important pour la Fédération Française de Football de promouvoir le foot féminin. La FFF en a fait une de ses priorités, pas uniquement en ce qui concerne les licenciées, mais aussi tout ce qui touche à la féminisation du football au niveau des dirigeantes, des éducatrices ou encore des arbitres. On se réjouit d’accueillir 6 matchs à Reims. Je souhaiterais vraiment que pour ces 6 matchs, des personnes de l’ensemble de la région puissent y assister. Pour cela nous travaillons sur la possibilité de mettre à disposition des bus. C’est certain, la ville de Reims et la LGEF seront complémentaires pour la Coupe du Monde Féminine 2019 ».

Elodie Sainte

Par Stéphane Heili

Articles les plus lus dans cette catégorie