Fin de séries

Publié le 19/02/2018

Ce sont deux séries qui se sont arrêtées hier au stade de l’Aar avec la victoire du FC Saint-Louis Neuweg (0-1). D’un côté Schiltigheim qui restait sur 5 matchs sans défaite en championnat tandis que de l’autre Saint-Louis Neuweg qui n’avait plus gagné depuis le 16 décembre dernier. Deux fins de séries qui lancent le sprint final des uns et des autres bien différemment.

C’est avec des dynamiques totalement opposées que Schilikois et Ludoviciens se retrouvaient hier sur la pelouse du stade de l’Aar. Les locaux, qui restaient sur 5 matchs de championnat sans défaite, entendaient bien continuer sur cette lancée face à une équipe de Saint-Louis Neuweg blessée, aux résultats médiocres qui ont coûté la place de Vincent Rychen sur le banc ludovicien en milieu de semaine. Une lancée stoppée par un coup-franc somptueux de Gisselbrecht en début de match et surtout par un manque cruel d’inspiration et d’efficacité qui laisse un goût amer au tacticien schilikois Stéphane Crucet : « on s’est sûrement vu un peu trop beau ! D’un côté vous avez une équipe qui se bat avec ses armes et d’un autre il y a une équipe qui se croit plus forte alors qu’elle ne l’est pas ». Une défaite qui ternie quelque peu l’horizon vert pour cette fin de saison à en croire Stéphane Crucet qui espérait, à juste titre, encore grimper au classement : « on ne peut qu’être refroidi par des défaites comme celles-ci, qui plus est à domicile. Maintenant l’objectif est de se sauver le plus vite possible pour préparer l’avenir ».

A l’inverse, du côté de Saint-Louis Neuweg on respire un peu mieux avec cette victoire dans le derby alsacien. Sébastien Cuvier, qui a pris les rênes de l’équipe cette semaine, ne peut qu’apprécier la combativité de ses hommes sur le rectangle vert : « je ne sais pas si c’est un hold-up mais les joueurs ont tout donné. Je connaissais un peu le groupe et j’ai essayé de faire passer un message. Ils ont respecté les consignes et le résultat est là » explique-t-il.

Grâce à ce succès en terres bas-rhinoises, Saint-Louis Neuweg remontent à la neuvième place, avec 3 matchs en retard. Un soulagement palpable aux abords du vestiaires ludovicien, même si Sébastien Cuvier préfère tempérer : « c’était un peu compliqué dans les têtes avant ce match. Malgré tout il n’y avait pas encore de pression de résultats, nous avons encore 3 matchs en retard où nous pouvons engranger des points. » Déjà présent en tant que directeur sportif au club depuis l’été, Sébastien Cuvier assure que ce match à Schiltigheim n’est qu’une pige pour lui sur le banc ludovicien : « j’ai dit à Vincent Rychen que je ne comptais pas prendre sa place. Une décision doit être trouvée en début de semaine mais dans tous les cas il va falloir trouver quelqu’un », affaire à suivre…

Publié le 11/02/2018 à 11h30

Par Thomas Werler

Par Olivier Teissère

Articles les plus lus dans cette catégorie