Choucroute ou champagne ?

Geispolsheim jouera pour la première fois de l’histoire du club face à une formation de Ligue2. Pas n’importe laquelle, c’est le Stade de Reims qui sera l’invité des joueurs d’Alexis Maître ce dimanche 12 novembre (14h30).

Geispolsheim c’est un des hauts lieux de la célèbre choucroute alsacienne, mais c’est aussi le village qui abrite le solide second du Régional2 alsacien, en plein boum actuellement. Alexis Maître, le coach, avait peur depuis le tirage au sort et la perspective d’accueillir le Stade de Reims. « C’était ma crainte, c’est vrai, mais au final, on a joué trois matchs de championnat et on a gagné les trois ». Avec la manière : 1-4 à Soultz/Kutzenhausen, 4-0 mercredi face à Duttlenheim et 2-0 ce dimanche face à Ernolsheim/Bruche. « J’ai pu faire tourner un peu, ménager des joueurs qui étaient sous la menace d’un avertissement ». Objectif atteint au plan sportif. « Il ne nous reste plus qu’à jouer, qu’à prendre du plaisir, à en donner aussi », explique Alexis Maître qui a connu, en tant que joueur, un 32e de finale face à un club de Ligue2, Besançon. « Je sais que ce sont des matchs qui restent longtemps dans les têtes ». Pour le club, ce sera une première, même si Geispolsheim se souvient d’avoir sorti les SR Colmar, alors en National.

« On va pouvoir jouer libéré », poursuit l’entraîneur qui a néanmoins décidé de mettre tous les atouts de son côté. La semaine dernière, il a fait le déplacement pour voir Reims battre Nancy à Delaune. « C’est très costaud, un vrai bloc. Reims n’est pas leader de la Ligue2 pour rien ». Pour autant, Alexis Maître ne veut pas aborder le match en victime expiatoire. « On va faire une séance tactique en plus cette semaine, je dirais aux joueurs ce que j’ai vu. Je pense aussi que Reims ne va pas venir chez nous avec toutes ses forces, c’est évident ». Compétiteur dans l’âme, Alexis Maître espère la magie de la Coupe de France. « On espère surtout une belle fête pour les joueurs, pour le club. Je vois l’engouement que ça crée autour de nous ». Sur les 20 dernières années, le Stde de Reims est venu jouer à six reprises en Alsace et les Rémois se sont toujours qualifiés : trois fois à Schiltigheim, toujours difficilement, à Vauban (1-3), à Sarre-Union (0-4) et à Adamswiller, face à l’ASI Avenir (0-2), c’était il y a six ans.

Par Stéphane Heili

Articles les plus lus dans cette catégorie