Assemblée générale LGEF : un premier tournant ?

Publié le 24/06/2018

L’assemblée générale de la LGEF s’est déroulée ce samedi 9 juin à Villers-lès-Nancy. Une assemblée qui aura été l’occasion d’adopter de nombreux règlements dans le cadre de l’harmonisation, mais aussi d’entériner la réforme des compétitions jeunes (photo LGEF).

Albert Gemmrich, le Président de la LGEF, l’a dit dans son discours d’introduction : « c’est un cap important qui sera franchi ce matin ». De nombreux textes réglementaires ont été soumis aux votes des représentants des clubs présents au Domaine de l’Asnée à Villers-lès-Nancy. En effet, fusion oblige, il a fallu adapter tous les textes qui régissent le football du Grand Est en harmonisant des situations qui étaient très disparates d’un ancien territoire à l’autre.

Championnats féminins et futsal sous une nouvelle forme qui verront le jour à compter de 2019, nouvelle formule pour la Coupe de France et création de la Coupe Grand Est dès la saison prochaine, le championnat U15 Grand Est qui débutera à la rentrée, sans oublier la réforme en profondeur des championnats de jeunes avec une toute nouvelle architecture présentée par Jacky Thiebault. Un travail en profondeur qui a nécessité de très nombreuses réunions et une concertation très large avec les clubs concernés.

Sur d’autres sujets, l’harmonisation a été plus compliquée à mettre en place, à l’image du texte sur le statut de l’arbitrage ou celui sur les ententes ou groupements pour lesquels c’est le texte des règlements fédéraux à peine toilettés qui servira de base. Sur l’arbitrage, le statut fédéral a juste été renforcé sur les niveaux Régional2 et Régional3, où il faudra désormais respectivement 4 et 3 arbitres.

Pour le reste, Michel Spindler, trésorier général, a proposé un budget à l’équilibre à hauteur de 9,8 millions d’euros pour 2018-2019. Le travail va se poursuivre encore et chacun reste conscient qu’il faudra sans doute encore un peu de temps pour que la Ligue Grand Est trouve son rythme de croisière. « Des choses intéressantes ont été mises en place, notamment dans le cadre du service aux clubs, mais nous devrons faire mieux encore », a prévenu Albert Gemmrich qui a aussi fait de la Coupe du Monde féminine 2019, un axe fort pour la saison qui arrive.

Par Stéphane Heili

Articles les plus lus dans cette catégorie